samedi 29 septembre 2012

A dents et Eve

A Bayram.

Décryptage:
Adam --> Masculin --> le couteau
de la chair duquel naît
Eve --> Féminin --> la fourchette
dans le
jardin d’Éden = soie verte aux motifs végétaux sinueux (--> serpent),
sur lequel plane 
l'ombre de l'Arbre de la Connaissance...

Saveurs d'Asie

Réalisé avec le Figaro, le Figaro Madame, Femme Actuelle, Avantages, TV Magazine...

Envie d'une pause?
Faites chauffer de l'eau, mettez-y quelques feuilles et laisser infuser...
Pour ma part, voici l'univers que j'entrevois à travers ma tasse de thé...

Autoportrait capillaire


Mes cheveux détachés: balayage à l'argile aux reflets dorés, longueur sous les épaules et brushing souple et soyeux, le tout Martine Mahé. Maquillage Couleur Caramel et Logona. Blouse Monoprix, chemisier Cacharel, gilet Nuit de Chine, foulard Aoï Clothing, l'ensemble en soie.


NATURE ET ENFANCE DE MES CHEVEUX
 
Naturellement, je suis brune aux cheveux ondulés, avec une masse capillaire plutôt dense. 
Petite, je n'aimais pas aller chez le coiffeur: gestes brutaux, produits chimiques agressifs, sensation froide et dure du bac de rinçage, démêlage parfois douloureux, petits bouts de cheveux qui grattent, etc. 
A la maison, ça dépendait de qui s'en occupait. C'est ma mère qui savait le mieux s'y prendre, aimant me tresser de jolies nattes, aussi longues que le permettaient mes cheveux rarement coupés (autant que je m'en souvienne, environ trois fois en tout pendant mon enfance, c'est dire). Par ailleurs, elle veillait à ce que je mange bio, équilibré et le plus possible végétarien, ce qui a largement contribué à ce qu'ils restent beaux et vigoureux.
Je ne les ai pas toujours bichonnés comme maintenant, et défaits, j'avais tendance à les laisser s'emmêler au gré du vent, ce qui n'était pas forcément du plus esthétique.
A deux reprises, je tentais une coupe plus courte, une sorte de carré à la Liz Taylor plus ou moins bouclé. L'avantage de cette coiffure (non négligeable dans une période de baisse d'énergie), c'est que les cheveux sont vite lavés, vite séchés et qu'ils ne s'accrochent pas facilement quelque part. Le seul problème: maintenir la coupe et la forme bombée de la frange ou des mèches frontales! Sans compter que ça me "rajeunissait", effet qui ne me plaisait pas du tout.
Je décidais donc rapidement de revenir à des cheveux longs, ce qui m'allait vraiment mieux.
J'ai également essayé un temps les bigoudis en vue de les discipliner un peu, mais le résultat ne fut pas à la hauteur de ce que j'en attendais, sans doute parce que mes gestes n'étaient pas ceux des professionnels...


Mes cheveux attachés: douces ondulations brunes retenues par une pince Alexandre. Maquillage Couleur Caramel et Logona. Tours d'oreilles ginkgo Nathalie Sévikian, chaîne et pendentifs personnels. Chemisier en soie La Redoute.


CHOIX DE MA COIFFURE

Il me restait donc à trouver une coiffure qui m'aille, pas trop compliquée, pas trop longue, de manière à éviter les visites répétées chez le coiffeur, mais souple et pas trop courte non plus, de façon à rester élégante alors même que je n'y vais presque pas.
J'avais bien une idée, assez précise d'ailleurs; pourtant, faute de pouvoir proposer un modèle photographique à mon coiffeur qui se serait sûrement arraché les cheveux pour comprendre ce que je voulais, je cherchais parmi les actrices ce qui en serait le plus proche. 
Alors évidemment, j'aime beaucoup le bombé de Catherine Deneuve (Belle de Jour), le brushing de Farrah Fawcett (Drôles de dames) ainsi que celui de Kristina Wayborn (Octopussy), mais bon, je n'allais pas devenir blonde au risque de m'abîmer les cheveux pour autant. Pas question.
Pour ce qui est des brunes, j'adore Liz Taylor (Cléopatra) mais je l'aurais préférée sans frange et avec de longs cheveux. Sinon j'aime également Jane Seymour (Vivre et laisser mourir), et éventuellement Carole Bouquet (Rien que pour vos yeux) mais c'est un peu long quand on est très brune comme moi sans avoir les cheveux suffisamment raides; ce ne serait donc pas du plus bel effet. Autrement il y a bien Maud Adams (Octopussy), cependant sa coiffure en brushing dégradé est trop élaborée. 
Je tombais finalement sur Barbara Bach (L'espion qui m'aimait), et là, c'est parfait! Jolie brune, raie au milieu, longueur sous les épaules, coupe en très léger arrondi, brushing plus ou moins frisé selon qu'on sort du coiffeur ou pas, reflets dorés de miel, bref, pile ce qu'il me fallait!
Dès que je l'avais repérée, je fonçais chez Martine Mahé demander s'il était possible d'obtenir un tel résultat avec leurs produits naturels; et deux heures et demi de soins plus tard (balayage à l'argile, massage, shampoing, rinçage, séchage et brushing), me voilà transformée! La coiffure que je voulais, qui en plus "gaine" le cheveu grâce au balayage à l'argile, le protégeant ainsi des agressions de la vie quotidienne.




QUELQUES PISTES POUR ENTRETENIR UNE COIFFURE SIMPLE MAIS CHIC EN PRENANT SOIN DE SOI..

...DU POINT DE VUE DE LA SANTE..

On ne le répètera jamais assez: penser, avant toute idée de coiffure, à respecter son corps! Le nombre de témoignages où les gens regrettent d'avoir été si impitoyables avec leurs cheveux! Conséquence: outre les problèmes de santé (fatigue, allergie aux produits chimiques, cancers...), la chute.
De plus, les cheveux comme la peau sont le reflet de notre santé, nous avertissant que quelque chose ne va pas en nous lorsqu'ils deviennent ternes, gras, plats, plus fins, cassants ou qu'ils tombent exagérément.
Voici un petit récapitulatif des principaux symptômes, causes et solutions pour y remédier. On lira le tableau de la manière suivante: les solutions sont cumulatives, du symptôme le plus léger à celui le plus grave. Ainsi, si vous êtes confrontés à une chute chronique, il vous faudra réfléchir à toute la liste de solutions suggérées dans la colonne de droite, de la meilleure hygiène de vie à la visite chez votre médecin...




Commentaire

1 - Définition:
Le cheveu, poil poussant sur la tête chez les humains, est composé de kératine, protéine très proche de celle qu'on retrouve dans la soie sécrétée par les araignées ou les chenilles de certains papillons. D'où les nombreux shampoings "à base de kératine", à effets "soyeux", etc. Cette proximité de composition vous explique aussi la raison pour laquelle je m'intéresse tant aux cheveux!
La kératine se forme grâce aux acides aminés soufrés (cystine, méthionine, taurine), aux vitamines (A, B6, B8, E..) et aux oligo-éléments (fer, zinc...).

2 - Le cycle pilaire:
il se découpe en trois phases, anagène (deux à six ans de croissance), catagène (environ trois semaines de transition) et télogène (deux à trois mois de repos; chute). L'absence d'une bonne hygiène de vie (à cause de traitements agressifs, stress, maladies...) peut perturber ce cycle, raccourcissant la phase anagène, et accélérant du même coup la mort du cheveu.

3 - Problèmes spécifiques à chaque nature de cheveux:
les cheveux blonds sont généralement fins et fragiles; ils ont tendance à devenir secs et cassants. Il faut donc veiller à être délicat au démêlage, choisir un shampoing adapté et éviter de les exposer trop au soleil.
Les cheveux bruns sont généralement plus gras; ils peuvent occasionner un excès de sébum, à l'origine de pellicules. Choisir un shampoing régulateur et en cas de démangeaisons, appliquer de la sève de bouleau sur le cuir chevelu en le massant doucement pour l'apaiser.
Dans tous les cas, l'alcool, le tabac, le stress, les lavages trop fréquents ou trop rares, mais aussi une alimentation déséquilibrée jouent un rôle de premier plan dans la santé du cheveu (et du foie, des poumons, du cœur, etc).

4 - Réduction progressive de la différence entre hommes et femmes?
En principe, si les femmes ont plus facilement des cheveux longs que les hommes, c'est parce que les hormones féminines contribuent à la croissance du cheveu, tandis que les hormones masculines la freinent, voire la bloquent. C'est d'ailleurs pour cette même raison que la chevelure se fragilise à la ménopause, où la production d'hormones féminines chute, et certains cheveux avec! 
A une époque comme la nôtre où l’androgynie est à la mode, rien d'étonnant donc à ce qu'une maladie comme l'alopécie androgénique (ou calvitie, perte des cheveux sous l'influence des hormones mâles, problème lié à l'hérédité) prenne de l'ampleur...

5 - Symptômes de vieillissement:
Cheveux grisonnants, ou carrément blancs, chutes plus fréquentes sont le lot de la vieillesse.
Mais là encore, nous ne sommes pas tous égaux: les hommes ont souvent les cheveux plus fragiles que les femmes, pour des raisons hormonales (voir paragraphe 4) mais aussi génétiques (forme de la tête, nature du cheveu).
Par ailleurs, l'alimentation (comme l'hygiène), se révèle ici un facteur clé: plus on prendra soin de soi et plus on s'alimentera correctement, plus on aura de chance de préserver ses cheveux. On remarquera à ce propos que les fruits et légumes aident à maintenir leur vitalité et leur coloration, tandis que le gras et la viande bouchent les petits vaisseaux capillaires, empêchant le renouvellement cellulaire.

... DU POINT DE VUE DE L’ESTHÉTIQUE

Coiffure:

Question coiffure, mieux vaut faire "simple mais efficace", ce qui permet de vivre avec une forme et une couleur qui nous correspondent ainsi que des cheveux abondants et en bonne santé pour longtemps.
Je conseille donc de rester le plus proche de sa nature de cheveux, tant au niveau de la couleur qu'au niveau de l'aspect, ce qui constitue d'ailleurs un très bel exercice d'acceptation de soi (rassurez vous, hé hé, moi non plus je n'y arrive pas tous les jours..).
Il existe de très bonnes teintures végétales qui peuvent également se révéler nutritives: colorations, qui permettent de foncer de plusieurs tons (pour les cheveux clairs, gris ou blancs), balayages et shampoings à reflets qui éclaircissent plutôt visuellement les cheveux foncés.
En ce qui concerne la coupe, éviter les différences de longueur trop importantes: le résultat, s'il n'est pas "maîtrisé" habilement, pourrait s'avérer des plus décevants. Et rendez-vous chez le coiffeur de temps à autre (tous les trois à six mois environ) pour l'égaliser, ce qui dynamise aussi la pousse et empêche la formation de fourches.

 Entretien et "mise en plis":

Au quotidien, se laver les cheveux quand ils sont sales (une à deux fois par semaine), afin de préserver l'équilibre graisseux du cuir chevelu, régi par la production de sébum. Enchaîner deux cycles de lavage-rinçage (le premier nettoie, le deuxième nourrit), peut donner de bons résultats, en particulier pour les cheveux gras, à condition de ne pas employer un produit "décapant"...
Pour le matériel, c'est assez simple, il vous faut un peigne en corne, une brosse ronde en soie de sanglier (moins agressif que le métal ou le plastique), du shampoing (le plus naturel possible), une serviette, des élastiques ainsi qu'une ou deux pinces.
Ma méthode en dix étapes:
avant le lavage, prendre le temps de brosser soigneusement la chevelure de manière à éliminer nœuds et impuretés.
1. Mouiller les cheveux à l'eau tiède.
2. Secouer le flacon et appliquer le shampoing (Logona, Weleda, Martine Mahé...) sur les racines, masser doucement la tête par petits cercles concentriques.
3. Pendant que le shampoing agit, nettoyer soigneusement sa brosse et son peigne.
 4. Rincer à l'eau froide, stimulante, pour refermer les écailles; les cheveux n'en seront que plus brillants et faciles à peigner. Éviter cependant l'eau glacée, qui a tendance à "aplatir" la coiffure.
5. Placer une serviette sur ses épaules, et tous les cheveux dessus, en arrière.
6. Démêler délicatement, toujours vers l'arrière, d'abord avec une brosse, ensuite avec un peigne à dents moyennes. Pour une "mise en plis" plus élaborée, attacher l'ensemble des cheveux à leur bout à l'aide d'un élastique qui va ainsi "imprimer" un pli dans le bas de la chevelure en séchant.
 7. Les laisser sécher si possible une demi-heure trois quart d'heure selon la longueur puis retirer l'éventuel élastique.
8. Vaporiser un peu de spray coiffant (Logona par exemple) sur l'ensemble de la chevelure encore très légèrement humide.
9. Tracer la raie si nécessaire, en posant d'abord verticalement le peigne au milieu du nez, entre les deux sourcils, pour remonter ensuite vers les cheveux.
10. Les mettre à la forme voulue avec la brosse. Si ça ne suffit pas, utiliser un sèche-cheveux. On veillera dans ce cas à ne pas approcher trop l'appareil du cuir chevelu ou même des cheveux, qui pourraient se dessécher complètement. Pour une coiffure comme la mienne, la subtilité réside dans la forme arrondie des cheveux encadrant le front. Pour l'obtenir, surtout ne pas pencher la tête en avant, ce qui donnerait un tombé "en triangle", mais sur les côtés, en passant la brosse du bas vers le haut et de l'avant vers l'arrière. Par ailleurs la succession des étapes 5 à 9 ci-dessus permet déjà d'obtenir un bon résultat quant à la forme.
Il n'y a plus qu'à éviter la pluie, les poussières, etc.
Quant au brushing, il doit rester occasionnel, comme un petit bonheur qu'on s'offre de temps en temps.
Mon astuce pour rester "bien coiffée" malgré des cheveux plats et ondulants?
Attraper les premières mèches de chaque côté et les attacher derrière avec une jolie pince par dessus le reste de la chevelure en formant une couronne, ce qui redonne du volume au haut de la tête.
Enfin, on choisira ses produits et son coiffeur très attentivement, en privilégiant le naturel, la qualité, et l'humanisme. En effet, on ne se "nourrit" pas seulement des ingrédients utilisés, mais aussi de tout ce et ceux qui ont contribué à leur élaboration!

 ____________


 Pour aller plus loin...
Site original, raffiné et bien documenté sur les soins aux plantes (dont henné) et les tresses médiévales:
http://isaetno.free.fr/
Site de Martine Mahé (la coiffure par les plantes):
http://www.martinemahe.com/accueil.php
Informations sur l'exposition Cheveux chéris du Quai Branly:
http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/cheveux-cheris.html

vendredi 28 septembre 2012

La dialectique du cheveu

Tableau synthétique des correspondances entre les principales caractéristiques du cheveu et leurs connotations
 Commentaire

1 - Avertissement:
je tiens tout d'abord à préciser que je ne porte aucun jugement sur les personnes dotées d'un ou plusieurs signes distinctifs listés dans le tableau ci-dessus, quelle que soit la connotation mentionnée en face.
De plus, je ne cautionnerai en aucun cas les ségrégations sociales, ni les considérations raciales qui pourraient être déduites de cette publication.

 2 - Les nuances:
à l'occasion de l'exposition "Cheveux chéris" du musée du Quai Branly, j'ai essayé de réaliser à travers ce tableau la synthèse la plus fine et la plus logique possible du langage des cheveux. Pour autant, toutes les nuances capillaires (châtain, auburn, coupes spécifiques, cheveux blancs, coiffures élaborées ou attachés seulement en partie...) ne sont pas présentes, pour des raisons évidentes de clarté. On trouvera donc leur sens en "mixant" à volonté les signes distinctifs et leurs correspondances.

3 - Le point de vue:
comme chacun a son idée des nuances, chaque civilisation adopte un point de vue pouvant faire varier légèrement les connotations indiquées ci-dessus. Cette ré-interprétation commence à l'école, où les enfants apprennent notamment à jouer avec les normes sociales établies. Entre adeptes des sages nattes et rebelles aux crêtes punk, tout est possible, ou presque...

4 - Atténuation des connotations liées aux couleurs:
les couleurs de cheveux sont restées très longtemps fortement connotées. Au Moyen-Age, par exemple, les femmes rousses étaient considérées comme les "servantes de Lucifer", et pouvaient risquer le bûcher. 
Aujourd'hui, avec la mondialisation et la modernisation des techniques de coiffure, ce jugement des couleurs s'est atténué au profit de celui de l'apparence, qui renvoie plus ou moins à l'hygiène et à la santé. Ainsi, plus que d'être jugé sur sa couleur (que l'on peut désormais choisir plus facilement), on risque davantage de l'être sur sa "propreté" (pellicules, cheveux gras, sales, collés, poussiéreux, etc).

5 - Variantes d'ondulation:
on distinguera parmi les cheveux frisés les boucles qui renvoient à l'enfance, les anglaises et autres rouleaux artificiels qui font figure de coquetterie et/ou de noblesse, ainsi que les cheveux de nature crépue (Africains, métisses...).

6 - Longueur et volume, expression de l'énergie vitale:
les cheveux longs expriment la puissance magnétique de leur porteur, qu'elle soit inquiétante et diabolique (sorcières...) ou pure et sacrée (Jésus...).
On remarquera au passage que la longueur des cheveux n'est pas nécessairement un marqueur de la frontière entre masculin et féminin; certains hommes portent en effet de longues queues de cheval, tandis que de nombreuses femmes ont opté pour la coupe "à la garçonne"...
Le volume indique, tout comme la longueur, la qualité de l'énergie présente, des cheveux "raplapla" donnant une impression de fatigue, de mal-être ou de tristesse. Ce manque de "forme", au sens propre comme au figuré est une des raisons qui nous font appeler le coiffeur à la rescousse...
Et justement, ce coiffeur joue un rôle clé, précisément entre la sphère personnelle (soi) et la sphère sociale, puisqu'il qu'il nous redonne confiance en nous, comblant parfois un manque affectif de l'enfance, mais nous attribue en plus un nouveau "statut social", plus "élevé", puisque se faire coiffer coûte cher...

7 - La tête, territoire de la diplomatie:
c'est tout bête, mais des études scientifiques ont montré que le cerveau humain semble très sensible à la question de la symétrie (pour se faire une petite idée, c'est le premier critère esthétique, voir ici: http://www.dermatologie-et-esthetique.info/post/2010/09/20/LE-VISAGE-DE-LA-BEAUTE-%3A-UNE-QUESTION-DE-PROPORTIONS%E2%80%A6MAIS-AUSSI-DE-LUMIERE-ET-DE-COULEURS). Or la coiffure, comme une balance à plateau, peut mettre en évidence l'équilibre comme le conflit... Pensez d'ailleurs à des expressions telles que "se crêper le chignon"...

8 - Les rituels de passage:
les cheveux évoluent à travers les âges de la vie. En ce sens, les cheveux longs se rapportent généralement à l'enfance, la première coupe choisie sans les parents au passage à l'âge adulte et la chute à la vieillesse.
On fera d'ailleurs la différence entre cinq types de rituels de passage,
- la coupe qui mentionne une séparation (écoliers, religieux, militaires..), 
- la chute, volontaire ou non, totale ou partielle, qui met en évidence une perte, et donc un deuil (engagement spirituel comme le Bouddhisme, traumatisme psychologique tel que la pelade, temps qui passe, etc).
- la maîtrise, à l'aide de barrettes, de pinces, d'élastiques ou d'un chignon, qui met en évidence l'obéissance à une certaine forme d'autorité, très variable selon les cas (scolaires, sportifs, agents territoriaux, musiciens et danseurs classiques, mondaines, femmes âgées, etc).
- la dissimulation sous un couvre-chef ou un voile, partiel ou intégral, ce dernier constituant sans doute la forme de soumission la plus fortement connotée d'autant qu'elle est la plupart du temps réservée aux femmes (voile de la mariée, de la veuve, de la religieuse, burka, ...).
- l'ornementation, telle que les couronnes, toques, casquettes, coiffes, parures, bijoux ou objets fétiches, qui marque ou rappelle l'obtention d'un statut supérieur ainsi que le pouvoir qui lui est rattaché (empereurs, rois, dignitaires, chefs, agents territoriaux, universitaires, religieux..).

9 - Le pouvoir, entre peur et séduction:
un savant dosage entre répulsion et attirance, voilà une des bases de l'autorité. Or la coiffure peut aussi exprimer nos instincts: crainte (et donc obéissance), domination (impliquant un statut supérieur), sexualité (érotisme des cheveux dénoués, de leur parfum, de la nuque..).

10 - Les cheveux, supports de la création artistique:
 la connaissance des codes et marqueurs sociaux permet ensuite de mieux s'en affranchir, voire de "jouer avec", comme aiment le faire de nombreux artistes, désireux de mettre en avant leur talent et leur singularité. Le cheveu, matériau humain malléable, prend alors les formes les plus diverses, au gré des envies...




Pour plus d'informations sur l'exposition "Cheveux chéris", cliquer ici:
http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/cheveux-cheris.html

Découvrez aussi le musée virtuel ("visite" gratuite, uniquement en ligne!) des peignes et autres accessoires de coiffure du monde entier à travers les différentes époques ici:
Creative Museum - Peignes et accessoires de coiffure

jeudi 27 septembre 2012

Cheveux chéris

"frivolités et trophées"??

Bruns, roux ou blonds, raides, souples ou frisés, longs, courts ou rasés, organisés, libres ou en désordre, les cheveux s'exposent au musée du Quai Branly. Du superficiel au tragique, on navigue à travers le monde et les siècles, entre une coquetterie plutôt niaise voire extravagante et un fétichisme assez repoussant, voire insoutenable. Matière organique humaine malléable, mi-vivante mi-morte, le cheveu est à la fois un puissant et fragile symbole de vie, dont la perte est associée au deuil. Mais imputrescible, il se révèle un support de l'aura de son propriétaire (ce qui permet de garder sa mémoire) autant qu'un fil nous reliant à l'au-delà...
Or ne dit-on pas que "la vie ne tient qu'à un fil"?
Voici donc les œuvres pour lesquelles j'ai eu un vrai "coup de cœur", notamment pour leur caractère sacré, positif ou émouvant. Une façon de quitter la matière organique et d'opérer ainsi, dans le sens inverse de celui de l'exposition (vie --> mort), une agréable re - naissance...


UTILISATIONS

Elles sont très diverses: simple ornement, objet rituel, support de mémoire...


1 - comme ornement:

Dans de nombreux pays, en Océanie, en Amérique, en Afrique, en Asie ou même en Orient, les cheveux sont employés comme éléments de parure: les mèches sont cousues sur des coiffes, des accessoires ou même des bijoux...


Parure de femme juive; cheveux, soie et fils dorés; Ouzbékistan, Boukhara, 20ème siècle.
 
 Ici les cheveux se confondent aux fils de soie et d'or..


Idem, détail.

 Là, ils se mêlent à des perles turquoises, couleur porte-bonheur...


Coiffe de femme en cheveux, laine, coton, perles et filet métallique; Inde, Ladakh, 20ème siècle.


2 - comme objet rituel:

 La coupe des cheveux étant très liée aux rites de passage, les mèches sont placées sur les objets rituels, matérialisant l'accession à un nouveau statut tout en conservant le souvenir de l'ancien.


Détail d'une coiffure en cheveux, fibres végétales, plumes et coquillages; Papouasie Nouvelle Guinée.

 Chez les Papous, après leur initiation à l'indépendance, les hommes se parent d'une grande coiffe arborant cheveux et symboles de virilité;


Chapeau en fibres végétales, cheveux, coquilles; Indonésie, Kalimatan, 19ème siècle.

 tandis qu'en Indonésie, on protège les nouveaux-nés du soleil avec un immense chapeau de paille tressé, orné de petites mèches et de coquillages.


3 - comme support de mémoire:

les "ouvrages en cheveux", très aimés à la période Romantique (19ème siècle), constituent un souvenir "vivant" faisant parfois l'objet d'un véritable culte,


Bracelet de la reine Hortense en cheveux tressés, turquoise et or; 19ème siècle.

 qu'ils soient bruns ou blonds,


Médaillon en or et verre contenant des cheveux de la reine Marie-Antoinette et du Dauphin.

 portés en bracelet ou en médaillon...



COIFFURES DE CHEVEUX LONGS EN PHOTOS

Ces quelques clichés mettent en évidence les différents sens que peut prendre le port d'une longue chevelure chez une femme: deuil, sensualité, maîtrise ou lumière...


1 - le deuil:

A Madagascar, lorsqu'une femme merina perdait un membre de sa famille, la coutume voulait qu'elle se laisse pousser les cheveux. En Europe, c'est plutôt le contraire: tradition héritée de l'antiquité grecque, on les cache, à la mort d'un être cher, en les voilant et/ou en les coupant. Dans les deux cas, il s'agit de cesser d'être attirante et de laisser de côté pour un temps des préoccupations trop futiles en regard de l'évènement funèbre..


Femme merina en deuil, photographie, Madagascar, 1880-1909.


2 - la sensualité:

libres, les cheveux longs expriment la féminité et le toucher. Pour autant, les femmes qui portent cette coiffure ne cherchent pas nécessairement à plaire aux hommes, ce choix pouvant être parfois purement esthétique..


Métisse tagalo-chinoise, photographie, Philippines, 1870-1885.


3 - la maîtrise ?

ici, le chignon pourrait laisser croire que la féminité est maîtrisée, le peigne retenant les cheveux. Pourtant, une délicate sensualité s'échappe du cou... On remarquera au passage l'analogie entre les cheveux enveloppant le peigne et les plis du tissu enveloppant le corps de Marie Laurent.. De l'art de séduire sans en avoir l'air...


Marie Laurent de dos photographiée par Nadar, 1856.


4 - la lumière:

angéliques, les cheveux blonds semblent auréoler sa propriétaire tels des rayons solaires. Idéalisés dans les légendes celtes et nordiques, symboles de pureté, leur part d'ombre serait-elle inexistante? Pourtant l'Histoire ne manque pas d'exemples inhumains à ce sujet... De quoi réfléchir et méditer longuement en regardant la composition de l'affiche de l'exposition...


Suzanne Cloutier, photographie, 20ème siècle.



REPRÉSENTATIONS EN SCULPTURE

Avec la peinture, la sculpture s'éloigne de la réalité du cheveu, pour le styliser et l'immortaliser. Pudeur, pureté sacrée ou substitut?


1 - la pudeur:

Les longs cheveux recouvrant les parties intimes du corps expriment la pudeur. Sur cette statue de Marie Madeleine, ils l'habillent comme une fine robe soyeuse et ondulante protégeant son corps tout entier des regards comme de l'agitation vaine des hommes.


Sainte Marie Madeleine, dite aussi "Marie l'égyptienne", 14ème siècle, France.


Idem, de dos. En arrière plan, on aperçoit les peintures de trois rois de France portant barbe et longue chevelure...


2 - la pureté:

Alors que l'entrée en religion peut se traduire par le fait de laisser pousser ses cheveux à l'infini comme ci-dessus, elle peut aussi, à l'inverse, être signifiée par des cheveux cachés, coupés ou rasés. Dans tous les cas, il s'agit de marquer une frontière entre sacré et profane, de manière à conserver sa pureté...


Prêtre d'Isis chargé de porter l'eau sacrée, sculpture en bronze, Égypte, Erment, 2ème - 1er siècle avant J.C.


3 - le substitut?

Que faire quand on n'a pas ou plus de cheveux, ou que des maladies circulent de toutes parts et qu'on ne veut pas vivre sans rien sur la tête? Choisir une perruque!
Ci-dessous: sculpture, vrais cheveux ou perruque? On ne sait plus...


Coiffure, faïence, Egypte, 1391-1295 avant JC.


Informations concernant l'exposition au musée du Quai Branly ici:

mardi 25 septembre 2012

Le musée du Quai Branly 3: Afrique, Amérique et Océanie

Couronne funéraire, perles en pâte de verre, textile; Niger, 19ème siècle.

Même si je me suis attachée à montrer principalement les objets asiatiques et orientaux,

Bracelets Amhara, cuivre doré, velours; Éthiopie, Addis Abeba, 20ème siècle.

le musée du Quai Branly abrite également une importante collection d'art africain,

Peigne, bois, plumes, coton, fibres végétales, résines; Amazonie.

américain et océanien,

Éventail tressé, Polynésie, 19ème siècle.

qui ravira les amateurs!

Découvrez de nombreux autres pièces originaires d'Afrique:
d'Amérique:
d'Océanie:

Le musée du Quai Branly 2: Orient

Petit parchemin et amulettes de bras musulmans; argent, perles et soie; Afghanistan ou Iran.

Bracelets-plaques afghans..

Détail des amulettes.

...ou iraniens,

Costume traditionnel de fête (qui n'est pas sans rappeler certaines vestes d'Yves Saint Laurent), Turquie.

veste et petit chapeau turc,

Collier en argent, Yémen.

collier yéménite en argent,

Bijoux en argent et perles, Niger.

ou touareg en cornaline et perles,

Collier en perles de verre, argent et cornaline, Niger, population Touareg, 19ème siècle.

moucharabiehs,

Moucharabieh, bois, Algérie, 19ème siècle.

ceintures d'hommes...

Ceinture d'homme, soie, Tunis, 19ème siècle.

en soie...

Idem, ton rouge.

..rayées,

Ibidem, rouge foncé.

orfèvrerie algérienne..

Parure de tête en argent doré et pierreries, Alger, époque ottomane.

...ou marocaine..

Collier à l'oiseau, or, pierreries, perles baroques et émaux; Maroc, Fès.

..richement travaillée...

Boucles d'oreilles, or, pierreries et perles baroques; Maroc, Fès.

voilà présentés tout le luxe et la splendeur de l'Orient.

Découvrez d'autres objets orientaux ici:

Le musée du Quai Branly 1: Asie

Pochoir en kaki et fils de soie, Japon, 19ème siècle.

Des pochoirs japonais aux motifs..

Idem, vagues.

aquatiques..

Ibidem, chrysanthèmes.

...ou floraux,

Vêtement de deuil, soie, Chine, 19ème siècle. En Asie, le blanc est symbole de deuil.

en passant par la variété des costumes..

Détail du dragon.

...chinois,

Costume traditionnel de fête, coton et rajouts, Chine.

aux sublimes broderies...

Détail d'une veste; soie, coton, paillettes métalliques; Chine, population Miao, 20ème siècle.

de soie..

Autre détail, autre style; soie, coton, perles; Chine, peuple Miao, 20ème siècle.

...fixées sur une trame de coton elle-même souvent teinte à l'indigo,

Veste et jupe, coton et soie, Chine, peuple Miao, 20ème siècle.

l'espace du musée consacré à l'art asiatique propose également de découvrir:

Ornement de chignon en argent, Vietnam, 19-20ème siècle.

-les parures et vêtements traditionnels vietnamiens,

Costume de femme, coton, chanvre, laine; Vietnam, peuple Yao, 20ème siècle.

-les textiles mixtes laotiens..

Tissu de jupe, soie, fils d'or et d'argent, Laos, 20ème siècle.

mêlant soie, or et argent...

Détail.

-l'ikat de trame cambodgien,

"Les Trois Mondes", ikat de trame, soie; Cambodge, peuple Khmer, 20ème siècle.

-le batik indonésien,

Batik sur un sarong, coton, Java, 19ème siècle.

-la vannerie laquée thaï,

Bol laqué noir aux ciselures blanches, Thaïlande, années 1960.

-les saris de soie indiens,

Sari, taffetas de soie sauvage et trames de coton; Inde, 20ème siècle. En arrière-plan: plaques du théâtre d'ombres de l'Andhra Pradesh.

ainsi que le théâtre d'ombres de chacun de ces peuples.

Robe musulmane, soie brodée d'or; Inde, 20ème siècle.

Découvrez d'autres objets d'Asie ici: