samedi 9 mai 2015

Vent qui souffle sur les feuilles


Ce plan donne un exemple de ce que peut donner la transformation d'un placard occidental (aux dimensions et proportions typiques d'un appartement parisien) en japonais, avec des fusuma blancs (panneaux coulissants) partiellement décorés, des hikite noirs (poignées en creux) ronds ainsi qu'une structure fixe en bois massif d'aspect naturel (non peint). L'idée est certes intéressante d'un point de vue esthétique, néanmoins elle peut s'avérer coûteuse et complexe à mettre en œuvre, sans compter que, de toute façon, le résultat n'atteindra pas l'harmonie émanant d'une véritable installation traditionnelle réalisée dans les règles de l'art si subtil de l'architecture nipponne.


Pour autant, rien n'empêche d'en garder l'esprit, notamment en ce qui concerne les jeux de couleurs et de contrastes, puis de l'appliquer... à ce qui existe déjà sur place. Car malgré la rigidité de ses codes ancestraux, l'esprit japonais sait aussi faire preuve d'une capacité d'adaptation parfois étonnante.


Dans le cas présent, une photo des lieux avant amélioration est visible sur la quatrième image de ce précédent article: http://emmanuellewaechter.blogspot.fr/2011/02/illusion-dun-tokonoma-interior-design.html.


Voici comment procéder: retirer les portes, les nettoyer soigneusement avec une éponge imprégnée de dégraissant écologique puis les remettre en place.


Une fois qu'elles sont bien sèches, dessiner à l'aide d'un gros crayon une ligne sinueuse et ondulante matérialisant une légère brise, de préférence asymétrique et en dessous du niveau des poignées.


Si nécessaire, changer les boutons de portes et les remplacer par des anneaux noirs (ou dorés ou argentés selon le style de la décoration autour), qui rappelleront les ferrures des fusuma ou des tansu (commodes - coffres médiévaux à tiroirs).


Fixer, pour terminer, quelques origami pliés dans des carrés de différentes couleurs avec un peu de patafix® sur les parois.


C'est le printemps, et pourtant... 


une atmosphère automnale règne dans l'entrée,


le rouge-orangé des rideaux de soie ainsi que des feuilles d'érable rappelant momiji, tandis que celles du ginkgo passent du vert tendre au jaune vif...

vendredi 1 mai 2015

Soir de printemps


Du mauve au pourpre,


le soleil décline...


..les couleurs jusqu'à la nuit.


Au loin deux chevreuils,


une chouette hulule,


scintillement céleste.

Douces pivoines


Invitant au voyage, depuis un vase Art Déco,


elles laissent se déployer leurs multiples pétales roses...

vendredi 17 avril 2015

Vol de Nuit


Que l'"homme descende au cœur le plus intime de la nuit,


dans son épaisseur,


et sans même cette petite lampe de mineur, qui n'éclaire que les mains ou l'aile, mais écarte d'une largeur d'épaules l'inconnu."


Car "un jour, fatalement, s'évanouissent, comme des mirages, les sanctuaires d'or."


samedi 11 avril 2015

Atelier d'origami à D'Huison-Longueville


Deux heures bien denses et fructueuses avec les enfants lors de cette initiation sur le thème du printemps, dans une très belle salle spécialement décorée pour l'occasion!


Merci à toute l'équipe de la Médiathèque "La Fontaine Sucrée" de D'Huison-Longueville pour son accueil chaleureux!

Tendresse féline


Pour se détendre en chat - rmante compagnie, suivant une habitude typiquement japonaise, rendez-vous au Café des Chats (deux adresses déjà ouvertes à Paris)!

vendredi 27 mars 2015

Menu Sakura

Ingrédients nécessaires: soupe (en sachet ou à faire soi-même), radis noir coupé en fines tranches, nouilles sautées au gari (gingembre râpé mariné dans du vinaigre de riz avec du sel) sur feuille de nori (algue japonaise).

Au début du printemps, savourer les premières fleurs de cerisier...

Une présentation délicate et harmonieuse (équilibre des couleurs, des matières, des formes, entre le bois verni, laqué, ou encore les craquelures du raku) contribue au moment de bonheur que procure le repas...

..et les tendres racines parfumées.

mercredi 18 mars 2015

Les couleurs fraternelles


Tel un miroir, saisir la lumière des êtres...


..afin de mieux la réfléchir!

vendredi 6 mars 2015

Martine Grandval

Extraits de vie de Martine Ménard (4 février 1934 - 19 février 2015), sœur de l'architecte Gérard Grandval, styliste et compagne de Fernand Pouillon, puis épouse d'André Ménard et céramiste.

Mes condoléances à sa famille ainsi qu'à tous ses Amis et Amies de Cœur... Que son souvenir (r)éveille toujours plus la générosité et la créativité qui sont en nous! Car c'est plus que jamais indispensable en ces temps troublés!

jeudi 19 février 2015

2015, Year of the Goat


Aujourd'hui débute l'année de la chèvre de bois...


Si elle promet d'être placée sous le signe de l'art, espérons seulement qu'elle ne porte pas trop de poids sur son dos, aussi faut-il ménager la bête, tout comme sa nourriture!